COMMUNICATION ORGANISATIONNELLE

Comme l’ensemble des moyens de communication mis en place pour réaliser une action organisée. Elle est un puissant levier du changement et doit donc être planifiée et réfléchie. Les démarches de changement sont justement basées sur la mise en place d’un dispositif de communication efficace permettant à l’ensemble des parties prenantes :

  • de comprendre et d’accepter les changements à venir;
  • d’être informées de façon continue sur l’avancement de la démarche;
  • de connaître les résultats et les retombées de cette dernière.

 

Les activités de communication sont essentielles autant à l’intérieur du secteur d’activité ou du territoire qu’à l’extérieur de celui-ci, car elles servent à :

  • informer pour favoriser l’appropriation du changement et renforcer l’adhésion des entreprises;
  • faciliter les échanges et assurer une circulation bilatérale de l’information entre le regroupement d’entreprises et ses membres, afin de réaliser des actions cohérentes dans l’atteinte d’un objectif commun;
  • faire circuler l’information aux partenaires impliqués;
  • bénéficier de relations interpersonnelles agréables et harmonieuses au sein d’un groupe;
  • de continuer à recevoir des appuis;
  • faire connaître et rayonner son projet.

 

De plus, comme le regroupement d’entreprises agit à titre de mobilisateur, les capacités à écouter ses membres et à fournir un retour d’information sont des habiletés de base importantes à maîtriser pour s’assurer d’une dynamique de changement fonctionnelle.

 

Quelques trucs

  • La communication doit être proactive, rythmée et continue.
  • Les modes de communication et le contenu doivent être adaptés aux besoins et réalités des entreprises et des partenaires du projet.
  • Les types de support et les porteurs du message doivent être diversifiés afin de toucher tous les acteurs concernés et les différents niveaux au sein des entreprises.
  • La sélection et l’utilisation des outils de communication (site Web et forums, documentation, affiches et dépliants, événements, etc.) devraient être axées sur le caractère plus ou moins collectif du public cible et de l’interactivité désirée.
  • Le discours doit être évolutif en fonction du niveau d’avancement du processus de changement, par exemple :
    • Au début du projet, les messages diffusés doivent être simples et permettre de connaître les objectifs, les motifs, les enjeux et les grandes étapes du processus;
    • Au cœur du projet, les messages doivent être davantage détaillés. Ils doivent permettre de connaître le niveau d’avancement du projet et de l’atteinte des objectifs et doivent faire évoluer l’image du projet en fonction des préoccupations manifestées par les acteurs;
    • À la fin du projet, les messages doivent être percutants. Ils doivent permettre de diffuser les résultats et d’évaluer la valeur ajoutée du projet et du changement accompagné.

 

Sources :

http://www.mpu.usj.edu.lb/ressources/culture_qualite/pratiques_conduite_de_changement.pdf