PRATIQUES ÉCORESPONSABLES

Pour vous accompagner dans le développement ou la mise en œuvre de vos projets, nous vous présentons des outils et références spécifiques à des pratiques écoresponsables classées par thèmes. Vous trouverez également une multitude d’outils répertoriés sur Portail Québec du gouvernement du Québec.


Des ressources en croissance

Nous vous présentons des ressources pour trois thèmes de pratiques écoresponsables. D’autres thèmes s’ajouteront prochainement.

Par où commencer?

N’hésitez pas à nous appeler au 418 692-5888 poste 223 pour savoir par où votre regroupement d’entreprises devrait commencer dans l’intégration ou la promotion de l’une de ces pratiques.


Écoconception :

L’écoconception consiste à anticiper, lors de la phase de conception d’un produit ou d’un service, les besoins en ressources et les rejets à l’environnement pour le fabriquer, pour l’utiliser et pour s’en départir afin de les réduire au maximum. On adoptera une vision qui considère donc l’ensemble du cycle de vie du produit ou du service. Cette pratique vise également à générer un impact positif sur la société et sur la rentabilité du produit ou du service visé. Ces retombées positives seront en effet beaucoup plus faciles à générer lors de la conception initiale du produit ou service.

Bénéfices possible pour l’entreprise :

  1. Innovation accrue et meilleure compétitivité
  2. Meilleure image du produit et de l’entreprise
  3. Réduction des coûts de production et d’utilisation des ressources
  4. Réduction des rejets à l’environnement

Outils et références :


Gestion du carbone :

La gestion du carbone consiste généralement à prendre connaissance et à contrôler ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Pour la plupart des organisations, la mesure des émissions de GES s’effectue par un inventaire des sources d’énergies utilisées. Un plan d’action de réduction des émissions peut alors permettre de réduire ou d’utiliser plus efficacement l’énergie consommée, d’éviter ou de remplacer certaines pratiques plus émettrices, ceci en réduisant les coûts d’opérations. Au Québec, la plupart des organisations sont touchées directement ou indirectement par la réglementation sur le carbone. Les pratiques qui réduisent les émissions de GES offrent le plus souvent des bénéfices financiers pour l’organisation tout en contribuant à la lutte aux changements climatiques.

Bénéfices possibles pour l’entreprise :

  1. Réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES) et de polluants atmosphériques
  2. Réduction de la consommation d’énergie
  3. Réduction des coûts liés à la consommation d’énergie
  4. Contribution à la lutte aux changements climatiques

Outils et références :


Gestion des matières résiduelles :

La saine gestion des matières résiduelles consiste à réduire le volume de matières rejetées par une organisation, faire la collecte des différentes matières de façon distincte pour en permettre la réutilisation, le recyclage et la valorisation. Ces matières pourront ainsi être utilisées directement par d’autres utilisateurs ou être retransformées pour la fabrication de nouveaux produits. En plus de permettre de réduire les impacts à l’environnement, le recyclage et la valorisation des matières résiduelles permettent la création d’emplois et une activité économique importante.

Bénéfices possibles pour l’entreprise :

  1. Réduction des rejets à l’environnement
  2. Réduction des coûts
  3. Conformité réglementaire
  4. Réutilisation et valorisation des rejets par d’autres entreprises ou par la communauté
  5. Image corporative améliorée

Outils et références :